In
When:
March 9, 2020 @ 7:00 pm – 9:00 pm
2020-03-09T19:00:00-04:00
2020-03-09T21:00:00-04:00
Where:
Sur Place Media
5585 Avenue du Parc
Montréal, QC H2V 4H2, Montréal
QC H2V 4H2
Contact:
Sur Place Media
En développant chacun un scénario visant la BD, les élèves seront guidés dans leur projet.

Regardez une bande-annonce vidéo ici.

Avec l’émergence de la popularité de la bande dessiné à Montréal, plusieurs artistes des arts visuels se tournent vers cet art. Or, de beaux dessins ne suffisent pas à écrire une bonne BD: si l’histoire laisse à désirer, même l’esthétique la plus grandiose ne pourra pas combler ce manque.

Il est primordial de bien construire son histoire avant de se lancer dans la réalisation d’une BD. Pour y arriver, il faut passer à travers plusieurs étapes: établir l’idée de base, la développer sous forme de synopsis et développer des personnages intéressants et complexes. Viennent ensuite le scène-à-scène, la rédaction des dialogues, etc.

Mais comment accompli-t-on ces étapes? Comment trouve-t-on des idées et parvient-on à les développer avec une profondeur, pour que l’histoire ne soit pas qu’un prétexte plus ou moins ennuyant au dessin? Comment écrit-on des dialogues riches et réalistes, tout en donnant subtilement une information au lecteur? Comment peut-on travailler le silence en BD?

Dans ce cours, nous allons explorer différentes techniques pour créer des histoires riches. En développant chacun un scénario visant la BD, les élèves seront guidés dans leur projet: les failles dans leurs histoires seront repérées et corrigées.

Il y aura un cours magistral, suivi d’une période de création et de partage d’idée. Les projets seront discutés en groupe, afin que chaque élève puisse bénéficier des erreurs et des apprentissages des autres également.

L’atelier dure 5 semaines, deux heures par séance.

  • Lundi, le 9 mars, 19h-21h
  • Lundi, le 16 mars, 19h-21h
  • Lundi, le 13 avril, 19h-21h
  • Lundi, le 27 avril, 19h-21h
  • Lundi, le 4 mai, 19h-21h

Semaine 1

Au cours de la première semaine, nous allons commencer par discuter du récit en BD, son importance, les pièges possibles et finalement, comment développer une idée qui se tient jusqu’à la fin.

  • Présentations et objectifs du cours
  • Comment trouvez une idée?
  • Qu’est-ce qu’une bonne idée?

Semaine 2

Pendant la deuxième semaine, le cours se penche sur le synopsis: qu’est-ce qu’il contient, comment le rédige-t-on et pourquoi le fait-on? À ce stade, il est primordial d’avoir une idée précise de l’événement déclencheur et des personnages qui feront partie de ce récit.

  • Le synopsis
  • L’événement déclencheur
  • Développement des personnages principaux et secondaires

Semaine 3

Maintenant que le synopsis est rédigé et que les personnages sont bien définis, il est temps d’aborder les obstacles qui les attendent, et de voir comment l’intériorité des personnages qu’on a développés pourra s’intégrer au récit. Il est également important de réfléchir aux lieux et à leur représentation, car ils donnent beaucoup d’informations sur le milieu social/culturel/économique des personnages.

  • Les obstacles et péripéties
  • Le scène-à-scène
  • Les lieux

Semaine 4

Les dialogues représentent un élément difficile de la scénarisation: comment évite-t-on les mauvais dialogues, ceux qui sont trop longs ou qui sonnent faux? Comment intègre-t-on les expressions/le joual en BD? Comment crée-t-on des silences?

  • Les dialogues et les silences
  • Les pensées
  • Les récitatifs

Semaine 5

Pendant la dernière semaine, on finalise le tout en explorant les raisons qui nous ferons pencher vers un scénario écrit ou un scénarimage, quelles sont les spécificités de chacun et comment faire le découpage en tenant compte de la lecture des cases.

  • Scénario écrit ou d’un scénarimage?
  • Le découpage
  • La lecture des cases

Val-Bleu (Valérie Jacques-Bélair) est une bédéiste montréalaise qui aime aborder des thématiques sociales. Féministe, elle exprime sa réalité et celle des autres avec un dessin naïf et simple, ainsi qu’une bonne touche d’humour. Elle tend ainsi à dédramatiser des situations complexes afin d’ouvrir une discussion avec des gens qui préféreraient éviter ces sujets.

Ayant d’abord étudié en scénarisation et en littérature, elle travaille toujours le récit de ses bandes dessinées avec soin avant de commencer à dessiner.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!